Skip to content

La nature d’un ordinateur

septembre 13, 2011
Vraies feuilles d'automne, Paris, 2011

Feuilles vraies, Paris, 2011

Colline verdoyante, le paysage de Windows XP, est un espace artificiel qui restitue l’essence d’un paysage réel en nous disant bien que nous sommes face à une image, pas à une fenêtre sur la réalité. N’est-ce pas d’ailleurs un des problèmes constamment abordé par l’art contemporain ? Une des perspectives passionnantes que propose Philippe Comar, dans La perspective en jeu, consiste à retourner le monde comme un gant, ou comme un ballon. L’image conjecturale parait s’évanouir du seul fait d’être envisagée, elle n’est plus, comme la sphère, le modèle de la création accomplie dans toutes ses dimensions mais plutôt le modèle d’un espace qui se dévore lui-même jusqu’à engloutir son créateur. C’est cela Colline verdoyante, un monde digéré par l’ordinateur qui produit ses propres paysages, attirants et inhumains, morts. Grosse évolution dans Windows 7, pour ce qui concerne la photographie de fonds d’écran, il y a maintenant des séries de vues d’Architecture, de Nature, de Paysage et de France ! Toutes donnent une impression d’exagération « plastique », mais on voit bien que le responsable des fonds d’écran chez Windows a pris des vacances dans la réalité.

Hermance

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :