Skip to content

99 notes préparatoires à la photographie voyeuriste [1]

août 24, 2011

99 notes préparatoires à la photographie voyeuriste, 1

Fenêtre aux géraniums rouges, Paris, 2011

Fenêtre aux géraniums rouges, Paris, 2011

1       La photographie voyeuriste peut-elle tuer une princesse?

2      Quel est le plaisir de regarder ?

3      Est-il égal à celui d’être (bien) vu ?

4      L’objet du voyeurisme est-il derrière les portes closes, seulement, ou derrière les apparences, paradoxalement ?

5      Tout voir, et photographier ; tout voir est-il tout comprendre ?

6      Les péchés capitaux font-ils le lit du voyeurisme ? Orgueil, envie, avarice, luxure, gourmandise, colère, paresse, mais pas de curiosité.

7      Le voyeurisme, cela est commun, doit être dans l’œil de celui qui regarde. À qui sont ces yeux ?

8      Voyeur parfait, James Stewart, dans Fenêtre sur cour, est un photographe à la jambe cassée, cloué devant le spectacle de sa cour d’immeuble.

9      « La situation reste très tendue ». Journal télévisé

10     Le voyeurisme se développe-t-il à proportion de la taille des écrans de télévision et du nombre de chaînes ?

11     Est-il recommandé de pratiquer la photographie voyeuriste sous pseudonyme ?

Publicités
One Comment
  1. Pierre-louis permalink

    J’adore et quelle plume! Qui plus est une forme qui convient si bien à un tel sujet. Chaque note préparant à un nouveau reflet dans mille et un miroirs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :