Skip to content

Le temps, photographie légendée

juillet 8, 2011
Mont brumeux, Écosse, 2009

Mont brumeux, Écosse, 2009

Quelqu’un m’a dit, parlant de sa compagne : « elle a pris un quart d’heure de retard au début de notre relation et n’a jamais pu le rattraper. » Je ne retiens pas le temps. Pas celui qui passe, bien sur, mais celui qu’il fait. Inexplicable inattention, car paramètre primordial. Le problème en Écosse est qu’un retard de quelques minutes vous douche, vous fait perdre la lumière, le bon temps. Pour sauver la chambre photographique et me permettre de faire cette image, mes deux assistants de choix ont été trempés. Sous le déluge, la montagne et la profonde perspective de la vallée ne sont plus frappées de lumière en faisceaux clairs, là à l’instant, mais fouettées de pluie battante. Frappé ou battu, c’est désolant ce temps qui passe trop vite et change éternellement.

Hermance

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :