Skip to content

4×5 pouces d’angoisse, photographie légendée

juillet 4, 2011
Kodak décrépi, France, 2011

Kodak décrépi, France, 2011

J’aime bien prendre l’avion. Je suis angoissée à mort par la machine à rayons X. Les agents de sécurité ne veulent rien savoir, passer les films Kodak à la machine à les voiler est clairement une des sécurités les plus importantes à respecter pour les vols longs courriers ou pas, d’ailleurs. Pour faire des photographies à la chambre, il faut des films d’un format particulier, le 4×5 pouces. Dans le noir absolu, on charge feuille par feuille des châssis étanches à la lumière qui, au moment de l’exposition, viendront se glisser dans le corps arrière de la chambre photographique, à la place du verre dépoli. Vulnérables, sensibles, chers, ces films vendus dans une boîte à double couvercle sont glissés dans une enveloppe scellée. Les Américains sont paranoïaques mais comprennent l’anglais, quand ils voient les boîtes scellées qui disent quelque chose comme « si vous exposez à la lumière des films non développés, vous pouvez les foutre à la poubelle », sachant qu’ils respectent l’aspect professionnel en toute chose et en photographie, ils ont l’air revêche de bouledogues muselés mais me laissent respirer. Les Français, je les regarde dans les yeux, leur explique en souriant nerveusement que ça ne représente aucun danger, que je ne suis disposée à renoncer ni aux bonnes images qu’il me reste à faire, ni à la vie, ah, ah, ils me demandent si je préfère qu’ils ouvrent les boîtes ou qu’elles passent à la machine. J’en ai la nausée. À chaque fois une brève montée de larmes, de panique, de rage. J’éprouve une infinie impuissance, l’injustice d’un règlement aveugle, dans les trois minutes que durent cet échange. Dix jours avant le départ, je ne pense déjà qu’à ça. Le bon côté des choses, c’est qu’une fois dans l’avion, vidée, je passe la première heure à dormir, bercée, je m’aperçois à peine du décollage… l’expérience infantilisante a commencé, elle m’assomme.

Hermance

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :